Panier Shopping Cart 0

Pas de produit dans le panier.

FR Language FR
Nos autres entités

Les origines de la Cloche

Par le Musée PACCARD

La cloche existe depuis la plus haute Antiquité. Les Chinois en fabriquaient dès le deuxième millénaire avant notre ère. Les Égyptiens et les Phéniciens ont également fourni de nombreuses clochettes. La Macédoine, la Grèce et l’Italie les employèrent pour une foule d’usages (ouverture des bains, marchés, spectacles…).

De toutes tailles, de toutes formes, la cloche est présente sur tous les continents et dans toutes les grandes civilisations. Le plus ancien livre du monde, la Bible elle-même, fait référence à des clochettes d’or réparties sur les pans de la robe du prêtre Aaron (Éxode, chap.28, v.33 à 35) : « le son des clochettes se fera entendre quand il [Aaron] entrera devant le Seigneur dans le sanctuaire… »

Les premiers Chrétiens en firent un symbole d’appel et de ralliement messianique : le Signum. Selon la tradition, Saint Paulin (353 – 431), Évêque de Nôle (Italie, Campanie), introduisit l’usage des cloches dans l’Église et leur sacralisation. Il est, avec Sainte Barbe, le saint patron des fondeurs de cloches.

À la fin du VIIe siècle, ces cloches, de petites tailles, étaient fondues sur place, à proximité des églises et monastères, par les fondeurs de cloches, artisans itinérants, encore appelés Saintiers (car ils décoraient leurs cloches avec des effigies de saints). La cloche de Fontenaille (1202) – la plus vieille cloche de France – fut coulée par l’un d’eux. Avec le développement du chemin de fer, les Saintiers construiront des fonderies et cesseront de se déplacer au cours du XIXe siècle.

Avant la Première Guerre mondiale, la France possédait plus de cent ateliers de fondeurs de cloches. Aujourd’hui, seules trois fonderies de cloches françaises perdurent, parmi lesquelles la Fonderie PACCARD, numéro 1 mondial des cloches d’églises et de carillons.